Apprendre à jardiner en famille

Sur ma cheminée, j’ai posé un portrait, une photographie, de mon grand-père. Il a un sourire lumineux et ses yeux pétillent de joie. En noir et blanc, l’image souligne les traits marqués de l’homme âgé. C’est ma nièce qui a pris un cliché de notre grand-père. Elle a un don inné pour saisir la personnalité de celui ou celle qui pose pour elle. Pour ma part, j’ai plus de capacités à trouver des recommandations pour une gestion de patrimoine efficace. J’ai même dirigé ma tante Berthe vers des consultants pour l’aider dans ce domaine. Elle m’a remercié en m’envoyant une invitation dans un restaurant, réputé pour son menu plus qu’excellent. J’ai partagé cette invitation avec Chloé et Simon. Ce sont mes deux enfants. Ils ont adoré les plats et le service. Ma conjointe ne pouvait être présente, mais je lui ai promis que je retournerais avec elle dans cet établissement pour un repas en tête-à-tête.

Pendant ce souper, j’ai reçu un message de ma nièce. Elle me prévenait que le tirage de la photographie avait été encadré, et que je pouvais venir le chercher. J’ai répondu brièvement que je passerais le lendemain, après que les enfants aient été déposés chez leurs grands-parents. J’avais une autre raison pour venir aussi rapidement. J’avais commandé deux exemplaires de ce cliché, et je voulais offrir le second à mon père. J’étais sûr qu’il apprécierait ce cadeau. Comme je ne voulais pas que mes enfants le sachent, pour qu’ils n’en parlent pas par inadvertance à leur grand-père, je n’avais pas évoqué ce cadeau devant eux. Quand je suis venu les chercher, j’ai montré le cadeau mon père. 

Il a été ému et il m’a serré dans ses bras. Après la pose d’une cheville dans le mur du salon, puis d’une vis dans la cheville, le cadre fut accroché. Nous avons parlé de son nouvel abri de jardin, et j’ai convenu avec lui que je viendrais l’aider le week-end suivant. Nous avons monté un grillage autour de son jardin potager pour que les ratons-laveurs ne viennent plus dévorer les plans de salade. Je l’ai enterré profondément pour que les bêtes ne puissent pas creuser dessous pour atteindre ce qu’elles considèrent comme leur garde-manger. Heureusement, nous avons eu un temps magnifique, et seules quelques gouttes de pluie sont tombées pendant l’installation de la clôture. J’adore être dans cette cour, et je pense m’installer à la campagne, un jour. En attendant, je suis initié aux joies du jardinage par un passionné.