En colère !

En colère ! - Francis Yeldell

Normalement, je suis quelqu'un de très calme. Il faut qu'on soit vraiment méchant avec moi pour me mettre en colère. En même temps, j'avoue que s'il y a quelque chose que je ne peux pas tolérer, c'est que l'on manque de respect. Je suis quelqu'un de très respectueux, et j'attends donc toujours de la réciprocité.

Laissez-moi vous raconter comment un jour, j'ai passé près de faire quelque chose d'irraisonnable en raison d'avoir été mis très en colère... Mon ordinateur est tombé mystérieusement en panne. Personnellement, je ne comprends rien sur le fonctionnement de ces engins. Ma femme m'a dit qu'elle s'occuperait d'appeler un technicien qu'une de ses amies connaissait, et qui avait un emploi à domicile  et je ne sais pas quoi d'autre...

Elle est partie faire des courses et je suis donc resté tout seul à la maison. Le technicien est arrivé quelques minutes plus tard. Ma première impression n'a pas été la meilleure, il puait la transpiration, comme s'il ne se lavait pas depuis des mois. Bon, je lui ai signalé l'ordinateur pour qu'il fasse son travail. Il l'a démonté, l'a examiné, a manipulé ses outils comme quelqu'un qui savait ce qu'il faisait...

Un moment, j'ai vu qu'il s'est arrêté et qu'il s'est allumé une cigarette, sans même pas me demander si ça me dérangeait. Je lui ai lancé un regard et je lui ai dit que ce qu'il faisait me dérangeait. Il s'est excusé et il m'a dit qu'il était très nerveux, qu'il avait bien besoin de fumer... Je lui ai dit d'aller dehors.

Il est rentré chez moi cinq minutes plus tard, après avoir fini sa cigarette. Il a repris son travail. À un moment donné, je suis allé à la cuisine chercher des biscuits pour grignoter pendant que je lisais une revue qui vantait les mérites d'une entreprise de Entreprise de construction. En silence, il s'est approché, et il a pris un biscuit sur le comptoir, comme si monsieur était chez lui. Je lui ai encore lancé un regard (j'imagine que je ne pouvais pas dissimuler que ma colère allait en crescendo). Il m'a souri et il m'a dit qu'il n'avait rien mangé pendant toute la journée...

Je me suis calmé et j'ai repris la lecture. Tout-à-coup, l'ordinateur a explosé (je ne sais pas quelle bêtise a fait cet idiot) et je me suis levé pour aller lui dire ma façon de penser. Il a essayé de me calmer avec une explication qui ne tenait pas debout, la situation était, de plus en plus tendue...

Juste une seconde avant que je ferme mon poing pour taper sur cet imbécile, je vois ma femme qui entre en rigolant. Elle m'a avoué que tout n'était qu'une blague qu'elle-même a organisée pour me faire enrager. Pas certain que j'ai trouvé ça très drôle... du moins pas sur le coup !