Plus de peur que de mal

Plus de peur que de mal - Francis Yeldell

Depuis mon enfance, j'adore le vélo. J'aimerais bien savoir la distance que j'ai parcourue depuis que mes parents m'ont acheté mon premier vélo quand j'avais 7 ans ! Maintenant, j'ai 28 ans, et je me déplace en vélo le plus souvent possible. Mais j'utilise aussi ma voiture, par exemple pour faire les courses ou lorsque je suis pressé.

Je n'avais encore jamais eu d'accident quand, il y a 6 semaines, je me suis fait renversé par un automobiliste près de chez moi, en revenant d'un grand tour en vélo. Le choc était assez fort, mais comme je porte toujours mon casque, ça n'a pas été trop grave, je m'en suis sorti avec des égratignures sur les bras et les jambes. Mais lorsque je suis rentré chez moi, je me suis aperçu que le m'étais cassé une dent en tombant. C'était une dent de devant et bien sûr, c'était très visible quand je souriais. Je ne sentais pas vraiment de douleur à ce niveau, mais j'étais très gêné par cette dent cassée, d'autant plus que je devais rencontrer les parents de ma copine pour la première fois deux semaines plus tard. J'étais déjà très intimidé avant mon accident à l'idée de cette rencontre, mais maintenant que j'avais une dent cassée, c'était encore pire. Je savais que Christelle tenait beaucoup à me présenter à ses parents et je ne voulais pas la décevoir. Mais plus je me regardais dans le miroir, moins je m'imaginais pouvoir rencontrer ses parents. J'en ai tout de suite parlé à Christelle et bien sûr, elle m'a assurée que tout ce qui comptait, c'était que je n'étais pas blessé et que ma dent n'avait aucune importance, ni pour elle, ni pour ses parents. Mais elle comprenait que j'étais très angoissé à l'idée de rencontrer ses parents pour la première fois avec une dent cassée.

Je suis donc allé à un cabinet dentaire Qu├ębec. Après avoir examiné mes dents, il m'a dit que j'avais eu beaucoup de chance, car j'aurai pu m'en briser plusieurs. Lorsque je lui ai demandé ce que je pouvais faire au niveau de ma dent cassée, il m'a dit que, comme elle n'était pas endommagée au niveau du nerf, il pouvait reconstituer la petite partie manquante grâce à un composite spécial. Il m'a beaucoup rassuré quand il m'a dit, c'était une technique très utilisée. Je me suis aussitôt vu rencontrer les parents de Christelle, toute mon angoisse était partie. Le dentiste a fait un superbe travail et après quelques séances, ma dent était comme avant mon accident. Quelques jours plus tard, Christelle m'a présenté à ses parents et nous avons tous passés une soirée formidable. Il se trouve que son père est également un fanatique de vélo et depuis ce jour, nous partons tous les deux presque chaque fin de semaine pour un bon tour, à la grande joie de Christelle. Et à notre retour, sa mère nous accueille toujours avec un bon repas. Je me vois déjà leur demander la main de leur fille...