Une dangereuse hallucination

Une dangereuse hallucination - Francis Yeldell

Ma femme et moi, sommes ensemble depuis plus de vingt ans. Nous nous sommes rencontrés quand elle avait vingt ans, et moi, un peu plus. Nous étions amoureux et nous aimions nous prouver cet amour, l’un et l’autre. Par exemple, pour notre dixième anniversaire de mariage, j’ai invité ma femme à faire une croisière. Quant à ma femme, elle m’a donné une photo de moi. C’était une pièce unique : elle en avait fait faire une impression grand format Montreal. Bref, je peux dire que pour nous deux, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Elle ne m’a jamais trompé, et je n’ai jamais trahi sa confiance moi non plus. Mais un soir, il s’est passé un incident qui a failli détruire notre couple. Ce soir-là, nous avons été invités chez un collègue de travail.  Ce jour-là, mon frère y était, car nous travaillons pour la même entreprise. Durant la fête, tout le monde avait bu. Ma femme était aussi ivre que mon frère et moi. Elle n’était plus dans son état normal. Quant à moi, j’étais totalement saoul. Je n’arrivais même plus à me tenir debout. En rentrant, je ne pouvais plus conduire. Alors, c’était mon frère qui a pris le volant. Quand on était arrivé chez nous, je me suis immédiatement couché sur le canapé du salon. Là-dessus, je croyais avoir entendu du bruit venant de la chambre. Je me suis levé prestement et j’ai aperçu ma femme dans les bras de mon frère. Je voulais faire quelque chose, mais je ne pouvais pas. Et pour cause, je ne pouvais même pas lever les bras. Je suis retourné sur le canapé. Le matin, je suis rentré dans la chambre et j’ai vu ma femme toute seule. Je lui ai dit que j’avais vu ce dont elle avait fait la veille avec mon frère. Elle m’a traité de parano. Sur le coup, j’ai commencé à avoir des doutes, mais j’ai réellement cru qu’elle m’avait trompé. Je me suis rapidement excusé, car un collègue m’a raconté que mon frère était rentré avec lui après nous avoir déposés, et même qu’il a verrouillé toutes les portes avant de partir. C’est là que j’ai compris que ce que j’ai vu n’était que les imaginations sous l’effet de l’alcool. En fait, le soir venu alors que ma femme était vraiment en colère, elle m’a raconté que par politesse, mon frère l’a embrassé sur la joue après avoir pris le soin de tout fermer, car elle aussi elle était dans un état lamentable. Ainsi, j’ai passé la nuit à m’excuser tellement j’avais honte de mon comportement. Mais comme c’est une femme compréhensive, elle m’a pardonné le matin même. Quant à moi, j’ai appris une grande leçon. L’alcool est tout, sauf bon.